L'inquiétante mutation de l’extension de domaine

Voila une mutation de l’extension nom de domaine ( TDL ) sans précédent que je trouve des plus inquiétantes. Voilà que, paradoxe, la TV m'apprend avec ce spot publicitaire, que chez 1&1 , 700 nouvelles extensions seront bientôt disponibles...

Outre le fait que 1&1 propose de pré-réserver un domaine chez eux sans avoir la certitude qu'un autre registar vous passe devant est déjà très douteux, c'est à l'ICANN que nous devons la décision d'ouvrir un peu plus les extensions de domaine.

Une bonne chose tout d'abord

Bien que je détaillerai un peu plus bas les raisons de mon mécontentement, il y a un bon point qu'il faut souligner. Cette décision va permettre la création de noms de domaine dans d'autres alphabets que le notre. Je trouve cette décision bonne car elle va permettre des accès aux noms de domaine plus facile pour certaines populations. Ça va dans le sens de l'égalité et la démarche mérite d'être saluée.

Alors pourquoi ne suis-je pas content ?

Ce qui me dérange dans cette décision se résume en trois points :

  1. Ça devient difficile de sécuriser sa marque / son nom
  2. C'est la porte ouverte aux spammeurs
  3. C'est un autre problème d'égalité

Ça devient dificile de sécuriser sa marque / son nom

Un nom de domaine coûte en moyenne entre 5 à 10 € TTC / an, disons 8€. Quand on achète un nom de domaine on a tendance à l’enregistrer en .com .fr .org .net .info, qui sont les principales extensions.

Alors oui il n'est pas fondamental de le faire mais dans certains cas il peut être primordial de le faire. En enregistrant son domaine sur 5 extensions il vous en coûtera donc environ 40€ par an. Ça reste abordable.

Mais vous m'avez vu venir. Avec 700 nouvelles extensions il faudra vraiment s’appeler Google pour pouvoir débourser dans les 5600€ par an juste pour protéger sa marque.

La porte ouverte aux spammeurs

Parmi les nouvelles extensions disponibles on peut noter des aberrations comme l’existence d'un .car et un .cars un .hotel et un .hotels un .tour ou .tours... Si monsieur A achète monsite.hotel et monsieur B achète monsite.hotels on imagine assez bien les problèmes que ça peut poser. Monsieur A est un site sérieux, monsieur B un vilain spammeur ou un pécheur ( fishing ) et va usurper l'identité de monsieur A. Ce genre de pratiques sera très facile et inarrêtable. Sauf si on débourse les 5600€ par an pour tout protéger.

Un problème d'égalité

Dans sa logique de libération des extensions l'ICANN a décidé d'aller encore plus loin en permettant à l'avenir à n'importe qui de se payer sa propre extension de domaine. Ça aurait été une bonne nouvelle si l’extension avait coûté 8€ mais non. Il vous en coûtera 150000$, soit : très cher. Donc seules de grandes et riches entreprises achèteront des .google .bing .apple et autre .sex.

C'est là que j'y trouve un problème d'égalité fondamental. Là où l'internet est décrit comme un espace d'égalité et de liberté quasi-total, de grandes entreprises pourront acheter et privatiser des morceaux d'internet. Alors que nous le modeste peuple nous nous contenterons d'acheter des .com. Un peu comme s'il existait deux niveaux d'internet.

En conclusion

En conclusion, vous l'aurez compris je suis plutôt contre cette décision, qui va à jamais changer internet. Et je ne peux que me dire que finalement c'est trop d'inconnu pour un système qui finalement fonctionnait très bien comme il était.

Commentaires